Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

Du contrôle sociale en Afrique. Réflexivités autour du genre et de l'origine "locale" du chercheur

Du contrôle sociale en Afrique. Réflexivités autour du genre et de l'origine "locale" du chercheur sous la direction de Delphine Manetta et Fabienne Samson

EN RUPTURE DE STOCK

28,00 €
Quantité

La sociologie s’est bâtie sur une question majeure et récurrente depuis le 19ème siècle, celle de l’individu sujet ou acteur de sa vie en société. La notion de contrôle social, directement issue de cette interrogation, fut déclinée de telles manières qu’il est possible d’y lire les différents paradigmes des sciences sociales occidentales. Cet ouvrage s’intéresse à un cas particulier de contrôle social : celui vécu par l’anthropologue et l’historien sur leurs terrains respectifs d’enquêtes. La démarche est originale par l’appréhension de la réflexivité – inhérente aujourd’hui à toute production de connaissances – sous l’angle délibéré de la contrainte : les rapports sociaux tissés sur le terrain et racontés ici sont exclusivement décrits et analysés comme étant sujets aux efforts et aux tentatives de maîtrise de la part des acteurs en interaction avec le chercheur.

L’ouvrage aborde alors la question du contrôle social vécu sur le terrain d’enquête par deux entrées thématiques : celle du genre et celle de l’origine « locale » du chercheur. Ces deux approches s’avèrent pertinentes pour appréhender les difficultés de terrain, les assignations et positionnements imposés aux chercheurs, ainsi que les logiques de représentations et de pouvoir plus générales de la société. Elles permettent également aux auteurs, Fabienne Samson (anthropologue), Delphine Manetta (anthropologue), Fred Olichet Biyela (anthropologue) et Daouda Gary-Tounkara (historien), d’identifier des dynamiques politiques contemporaines dans des sociétés du continent africain.

Les contributeurs

Fabienne Samson, Anthropologue, Directrice de recherche à l’IRD et membre de l’Institut des mondes africains (IMAF, UMR 243 & 8171) qu’elle a dirigé de 2019 à 2021. Elle a publié plusieurs ouvrages (dont Les marabouts de l’islam politique, Paris, Karthala, 2005, et Des musulmans dans une Église chrétienne, PUB, 2019) et de nombreux articles dans des revues scientifiques.

Delphine Manetta, Anthropologue, Chercheuse associée au Centre d’Anthropologie Culturelle (CANTHEL, E.A. 4545) de l’Université de Paris. Co-rédactrice en chef adjointe de la revue cArgo, Revue internationale d’anthropologie sociale et culturelle. Secrétaire générale adjointe de la Société des Africanistes.

Références spécifiques

0
0