Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

La destruction de la civilisation noire

La destruction de la civilisation noire. Les grands enjeux d'une nation de 4500 avant notre ère à l'an 200 de Chancellor Williams.

Traduit en français par Etombè Edembé et Iterou Ogowè

49,00 €
Quantité

Chancellor Williams (1893-1992), est un sociologue, historien et écrivain africain américain. Ayant grandi dans le sud profond, région la plus raciste de l'Amérique, il s'interroge très tôt sur les conditions d'existence de la communauté africaine américaine ; notamment sur la différence de niveau de vie entre les Noirs et les Blancs. Il veut d'une part, comprendre les origines de ce déséquilibre - flagrant - sur le plan socioéconomique et d'autres part, mettre l'accent sur les causes de la marginalisation des Noirs par le pouvoir blanc. En dépit du fait, que les conséquences de l'esclavage soient incontestablement à l'origine de ces inégalités, il est important pour lui de savoir comment, où et pourquoi son peuple a été mis en servitude. Ainsi, son esprit curieux et vif d'historien, lui permet d'assouvir sa quête de connaissance par la lecture de journaux, d'ouvrages traitants des origines et de l'Histoire de la communauté noire.

Chancellor Williams obtient une maîtrise en Histoire et un Doctorat en sociologie. Le travail, publié dans cet ouvrage est le fruit de 17 ans de recherche de terrain. Williams met l'accent sur les réalisations des civilisations africaines antérieures à l'arrivée des Européens et des Proches Orientaux. Puis, ils s'intéresse à l'influence exercée par ces nouveaux venus sur les différentes cultures africaines autrefois indépendantes.

Dans "La destruction de la civilisation noire", Williams se penche sur les maux qui affectent la population d'origine africaine. L'historien est sans cesse à la recherche d'une compréhension profonde du peuple noir, relative à ses origines , à sa culture et à sa civilisation. Cette approche, globale, fit l'effet, au moment de la parution du livre, d'une véritable révolution dans les milieux académiques. "La destruction de la civilisation noire" est l'ouvrage par excellence que tout Africain ou Afro descendant devrait avoir à son chevet.

639 pages. 

20 Produits

Références spécifiques

0
0